Recherche par critères de sélection
Ethnies
Pays
Tranches de prix
» » Ancienne statue africaine fetiche blolo bla Baoule de Cote d Ivoire 9-217
Ancienne statue africaine fetiche blolo bla Baoule de Cote d Ivoire 9-217
Zoom

Ancienne statue africaine fetiche blolo bla Baoule de Cote d Ivoire 9-217

Quantité 
+
-
En stock Produit en stock

600.00 €

Description
Notes et avis

Ancienne statue africaine / fétiche "Blolo Bla" "femme de l'au-delà" en bois de l'ethnie Baoulé de Côte d'Ivoire - Fétiche "waka-sona" (être de bois en baoulé) représentant un "blolo bla" (épouse de l'au-delà).  Nombreuses scarifications sur le viage, le cou et le ventre. Très belle patine d'usage noire, due à de nombreuses années de culte et de vénération de cette ancienne statue - hauteur: 32cm - largeur : 8cm - profondeur : 8cm  - Age : +/- 1960 - collectée près de Bouaké, en pays baoulé au centre de la Côte d'Ivoire.

Les fétiches Blobo Bian et Blolo Bla, homme de l'au-delà et femme de l'au-delà. Ces fétiches sont des représentations d'un ancêtre ou d'un époux de l'au-delà, matérialisé par une figurine  correspondant au phantasme ou au rêve de l'époux ou de l'épouse terrestre.

La statuaire est une forme de culte des ancêtres, ou des incarnations de l'au-delà, à travers un conjoint mythique que l'on soigne, nourrit, respecte. Le Blolo étant tout ce qui est de l'autre coté de la vie, l'homme et la femme baoulé, au cours des innombrables occasions de heurt dans un ménage, mettait la faute sur un époux ou une épouse mythique de l'au-delà, qui pertuberait le ménage, très probablement une âme à la recherche de ses souvenirs ou de ses envies, et les couples trouvaient là la parade et la paix du ménage, en consacrant une journée par semaine à cet esprit de l'au-delà, afin de le calmer et de l'honorer, de manière à améliorer les relations du ménage. Pour celà, l'homme couchait seul avec la statuette à laquelle il apportait nourriture et présent, ou leur parlait à haute voix, réelle psychanalyse, car si l'on exprime ses problèmes propres à haute voix, ils se résolvent.

 

Les Baoulés sont une des ethnies les plus importantes de Côte d'Ivoire. Leur nom traduit leur origine : selon une légende, la Reine Aba Pokou guida son peuple en exode vers les régions des mines d'or au cours du XVIIIème siècle; elle dut sacrifier son fils au dieu d'une rivière afin de pouvoir la traverser. Le peuple s'appela dès lors les "Bauli", ce qui signifie : "le fils est mort". 

 

Les artistes baoulé ont produit de nombreux objets d'art et sont toujours très actifs aujourd'hui. Grâce à leur sens de la stylisation et à leur attention aux détails, ils ont exécuté des créations qui figurent parmis les plus élégants objets africains. Les baoulé ont créé des masquesdes statuesdes statuettes, des fétichesdes peignes, des chaisesdes poulies de métier à tisserdes cannes, des lances-pierres, des frondesdes boites à onguentdes boîtes à oracledes boîtes à divinationdes portes sculptéesdes colliers en perles, ainsi que des bijoux en or et en bronze portés durant les principales cérémonies.

Pour tout renseignement : contact@galeries-arts.com  

 

Liste des ethnies de Côte d'Ivoire dont nous présentons un ou plusieurs masques :

 

AbronAgniAgnyAkanAnyiApolloAttieAttiéAkyéAkiéAtyéBauleBaouléBétéBoroDagariDagaraDanDan KranDan MahouDan TouraDan WéDidaDioulaDyulaDjiminiEbriéGouroRégion de GohitaflaGuruGleboGreboGuéréGuéré GewoGwaJiminiKaraboKarakoraRégion de Koma BulsaKoulangoKranKrouKrumenKulangoKulango BunaLigbiLobiLogberM'BattoMiniankaMiankaOubiPougouliPwaYaouréYohouréRégions lagunairesSénoufoSenufoTagbanaTagwanaUbi, WenionWobéYacouba

 

Retour en haut
Description
Notes et avis

Avis des internautes sur Ancienne statue africaine fetiche blolo bla Baoule de Cote d Ivoire 9-217 (0 avis)

pixel_trans
Il n'y a actuellement aucun avis pour cet article, soyez le premier à donner le votre.
pixel_trans
pixel_trans
[Ajouter votre commentaire]
Retour en haut
Articles consultés

Ce site utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d’intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.
J’ai compris